L'embarras du choix : pour choisir le bon cordage, il faut répondre à plusieurs questions. Quel est le type de bateau ? Quelle est la taille de mon bateau ? Quel est mon type de navigation ? Cependant, le choix d'un bout n'est pas uniquement rationnel car la couleur et la prise en main sont aussi des facteurs à prendre en compte. La manière de naviguer joue également un rôle important : s'il s'agit d'un bateau de régate ou d'un bateau de croisière, les cordages ont des caractéristiques différentes.

Drisses

En général, une ligne à faible allongement est choisie pour les drisses. Un cordage de drisse avec une âme en Dyneema et une gaine en polyester présente un allongement extrêmement faible avec une bonne résistance à l'abrasion et une adhérence adéquate. Ceci est crucial car les drisses sont souvent prises et étarquées à l’aide d’un winch. Le diamètre joue également un rôle important dans la prise en main. Ainsi, la LIROS Racer Hybrid est un très bon choix. Cette drisse combine les deux propriétés essentielles : dotée d'un noyau en Dyneema et d'une gaine tressée en polyester 24 plis particulièrement résistante à l'abrasion.

Écoutes

Le choix de l'écoute appropriée dépend principalement des exigences du navigateur et de l'état des voiles. Si tu navigues sur un bateau de régate avec des voiles laminées de haute technologie et que tu souhaites convertir de manière optimale chaque risée en propulsion, des écoutes telles que les LIROS Magic Pro Sheet sont recommandées.

Si tu n'as pas équipé ton voilier pour de la régate et que tu es plutôt plaisancier ; une écoute moins chère, comme la LIROS Seastar Color, est tout à fait adéquate. Quant au diamètre, il s'agit bien plus d'une question d'adhérence, de résistance à l'abrasion et de winch que de charge de rupture. La charge de rupture est généralement plus que suffisante.

Amarres

Pour les amarres, la charge de rupture requise dépend de la taille, du poids et du poste d'amarrage. Si l’embarcation est exposée au vent et aux vagues dans son port d'attache, le dispositif d'attache doit être choisi en conséquence. La charge sur une amarre, ainsi que sur les ancrages du ponton et du bateau, est considérablement réduite au moyen d'un amortisseur ou d'un contre-amortisseur. La LIROS Polyester est une ligne d'amarrage idéale avec plus de 15% d'allongement. La ligne est également facile à épisser ; un œil épissé ne réduit que très peu la charge de rupture de l’amarre, contrairement à un nœud, qui réduit considérablement la charge de rupture en raison de la charge ponctuelle.

Pandablue est un expert dans ce domaine et sera heureux de t'aider à trouver une solution pour tes besoins d’amarrages.

Les matériaux et leurs propriétés :

Polypropylène : léger et flottant, mauvaise résistance à l’abrasion, mauvaise résistance aux UV et aux températures, bon marché.
Polyamide (Nylon) : haute résistance et allongement élevé, ne résiste pas complètement à certains acides et aux rayons UV.
Polyester : bonne résistance, faible allongement (<6%), résistant aux conditions climatiques et aux produits chimiques, résistant aux UV.
Polyéthylène (Dyneema, Spectra, convient surtout pour l’âme) : très faible allongement (<1.5%), grande résistance, léger, résistant aux produits chimiques et aux rayons UV.
Vectran (convient surtout pour l’âme) : très faible allongement, ne se déforme pas, haute résistance à la chaleur, mauvaise résistance aux rayons UV.
Aramide (Kevlar, Technora) : haute résistance, faible allongement, résistant à la chaleur (ne brûle pas).